Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)
Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)

Velcom : le vélo à 2 vitesses

christopherose

Notre première Tribune depuis mars 2008 dans « Actions Municipales »!
En effet les groupes au Conseil Municipaux peuvent s’exprimer 5 fois par an dans « Actions municipales ». Un seul groupe en dehors du groupe majoritaire a pu se constituer (la majorité municipale a fixé à trois conseillers municipaux le minima pour créer un groupe. Les quatre composantes de ce groupe (dont le PS) s’expriment chacun à leur tour.
Le texte qui suit est le version intégral de l’article paru dans « Actions Municipales ».

Christophe Rosé
Conseiller Municipal et Secrétaire de Section PS

Velcom : le vélo à 2 vitesses

Depuis quelques semaines nous avons vu fleurir sur les panneaux municipaux des 8 villes de Plaine Commune des affichettes « Velcom » (le Velo en libre service de Plaine Commune). Le Conseil municipal de l’Île-Saint-Denis du 13 mai 2009 s’est prononcé sur l’installation de 2 stations de Velcom sur notre ville. Les élus du Parti Socialiste sont intervenus pour relever les défauts de cette mise en place : tous les habitants de Plaine Commune et notamment ceux de l’Île-Saint-Denis ne seront pas égaux face au Velcom. En effet seuls 450 vélos et 50 stations seront mis à disposition par l’entreprise Decaux (en échange d’affichage publicitaire) pour une population totale de 341.000 habitants, soit 757 habitants par vélo (contre 106 à Paris ou 210 pour Montpellier). Ce réseau ne sera pas compatible avec le Vélib Parisien. Seuls 4 villes sur 8 bénéficieront de stations, Epinay, Villetanneuse, Pierrefitte et Stains n’en profiteront pas. Stains s’est également émue, à juste titre, du fait qu’elle est également l’oubliée des futurs Tramway qui relieront les villes de Plaine Commune.

Sur l’Île-Saint-Denis la situation est similaire : pas de station dans le quartier Sud. Triste message envoyé à un quartier déjà coupé de son centre ville.
Cet épisode du Velcom nous démontre encore l’importance des liens et des relations entre l’Île-saint-Denis et Saint-Ouen, notre ville fait partie de Plaine Commune mais cela ne suffit pas : Impôts, Pôle Emploi, Circonscription Académique, Saint-Ouen HLM, nous sommes liés administrativement avec Saint Ouen, les Ilodionysiens (surtout ceux du quartier sud) le savent bien. Lors de la campagne des municipales nous proposions plus de liens et de partenariats (sportifs, culturels) avec Saint Ouen. Ce sujet est encore d’actualité, une municipalité ne doit pas tisser des liens avec d’autres villes uniquement par affinités mais surtout dans l’intérêt de la population.

Le Velcom dans sa configuration actuelle renvoie une mauvaise image de la solidarité et de la notion de territoire au sein de la communauté d’agglomération. Les élus du Parti Socialiste ont donc voté « non » au Velcom pour ces raisons. Pour que Velcom soit à la hauteur et rendent vraiment service aux habitants de Plaine Commune, d’autres stations Velcom doivent voir le jour à la fois dans les villes dans lesquels il est absent (pour qu’il existe un vrai maillage sur le territoire de l’agglomération et permettre un meilleur échange entre les habitants), mais également dans le quartier Sud de l’Île-Saint-Denis et dans les futurs quartiers de la ville. Velcom doit être au « libre-service » de tous.