Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)
Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)

1ères Rencontres des acteurs de l’éducation en Seine-St-Denis

Mathieu Hanotin, Conseiller Général de l’Île-Saint-Denis et Vice-Président du Conseil Général de seine-Saint-Denis chargé de l’éducation et Claude Bartolone, Président du Conseil général, organisent les 1ères rencontres des Acteurs de l’Education en Seine-Saint-Denis.

Le Samedi 28 novembre 2009
à partir de 9h30
à L’Usine à Saint-Denis

Au programme :
Le Matin : Table Ronde : « Regards croisés sur le climat scolaire » : Dans quelle mesure le service public d’éducation peut-il promouvoir un cadre éducatif serein qui permette la réussite de tous ?
L’après-midi : Ateliers : « Lutter contre l’échec scolaire », « L’excellence pour tous contre l’élitisme scolaire », « Les TICE : un nouveau rapport au savoir », « Pousser les murs de l’Ecole ? »

Lire le programme Complet de la Journée
Invitation imprimable PDF

bandeau huchon 2010

UNE RÉGION DE GAUCHE

UNE RÉGION SOL IDAIRE

La crise oblige : il nous faut penser de nouvelles solidarités.

Nous devons réussir l’alliance entre ceux qui peinent et ceux qui réussissent.

C’est la condition d’un vivre ensemble harmonieux.

Le lien social est une ressource rare que nous devons protéger.

LA RÉGION AGIT POUR LE LOGEMENT

• 240 000 logements créés ou réhabilités ces 6 dernières années.

• 22 000 copropriétaires aidés.

• 22 000 logements créés pour les étudiants et les jeunes travailleurs.

LA RÉGION INVESTIT POUR LA SANTÉ

• 5 millions d’euros par an pour les urgences hospitalières.

• 2,5 millions d’euros par an pour les centres d’IVG.

• 140 000 jeunes informés sur les maladies sexuellement transmissibles.

• 345 établissements (8 000 places) pour personnes en situation de handicap.

LA RÉGION ACCOMPAGNE TOUS LES ÂGES DE LA VIE

• 5 400 nouvelles places en crèches.

• Lutte contre le décrochage scolaire (4 000 élèves soutenus par an).

• 45 000 places d’accueil pour les personnes âgées.

LA RÉGION PROTÈGE LES PLUS FRAGILES

• Création de la plate-forme téléphonique « Jeunes Violence Écoute ».

• 1 800 places d’accueil pour les femmes battues ou en précarité.

• 4 500 places pour les sans-abris.

Avec Jean-Paul Huchon et toute la gauche,

une Région plus forte et plus solidaire

www.huchon2010.fr – contact@huchon2010.fr

Des travaux dans 86% des collèges

Notre conseiller général et Vice-Pdt du Conseil Général du 93 revient sur les travaux de cet été dans les collèges (dont Sisley situé sur l’Île-Saint-Denis) du département :

« Les travaux de cet été dans les 104 des 120 collèges du Département reflètent notre volonté avec Claude Bartolone d’offrir les meilleurs conditions d’études aux jeunes de Seine-Saint-Denis et s’engagent autour de trois priorités :

  • La sécurisation des établissements. Notre priorité est la sérénité au sein et aux abords des collèges. En ce sens, des travaux sont engagés comme la création de sas entre le collège et la rue, l’installation de caméras, et la pose de barrières et clôtures végétalisées.
  • L’amélioration de la vie scolaire. Une partie des travaux est dédiée à l’amélioration des conditions de vie au sein des établissements par la création de préaux, la rénovation de cuisines ou la création de foyers et salles multimédia.
  • Le développement durable. Dans le cadre de l’Agenda 21 du Département, nous remplaçons les anciennes chaudières, installons de nouvelles fenêtres et réalisons des travaux de menuiserie pour rendre les bâtiments plus écologiques et conformes à nos objectifs en termes de développement durable. »

Velcom : le vélo à 2 vitesses

christopherose

Notre première Tribune depuis mars 2008 dans « Actions Municipales »!
En effet les groupes au Conseil Municipaux peuvent s’exprimer 5 fois par an dans « Actions municipales ». Un seul groupe en dehors du groupe majoritaire a pu se constituer (la majorité municipale a fixé à trois conseillers municipaux le minima pour créer un groupe. Les quatre composantes de ce groupe (dont le PS) s’expriment chacun à leur tour.
Le texte qui suit est le version intégral de l’article paru dans « Actions Municipales ».

Christophe Rosé
Conseiller Municipal et Secrétaire de Section PS

Velcom : le vélo à 2 vitesses

Depuis quelques semaines nous avons vu fleurir sur les panneaux municipaux des 8 villes de Plaine Commune des affichettes « Velcom » (le Velo en libre service de Plaine Commune). Le Conseil municipal de l’Île-Saint-Denis du 13 mai 2009 s’est prononcé sur l’installation de 2 stations de Velcom sur notre ville. Les élus du Parti Socialiste sont intervenus pour relever les défauts de cette mise en place : tous les habitants de Plaine Commune et notamment ceux de l’Île-Saint-Denis ne seront pas égaux face au Velcom. En effet seuls 450 vélos et 50 stations seront mis à disposition par l’entreprise Decaux (en échange d’affichage publicitaire) pour une population totale de 341.000 habitants, soit 757 habitants par vélo (contre 106 à Paris ou 210 pour Montpellier). Ce réseau ne sera pas compatible avec le Vélib Parisien. Seuls 4 villes sur 8 bénéficieront de stations, Epinay, Villetanneuse, Pierrefitte et Stains n’en profiteront pas. Stains s’est également émue, à juste titre, du fait qu’elle est également l’oubliée des futurs Tramway qui relieront les villes de Plaine Commune.

Sur l’Île-Saint-Denis la situation est similaire : pas de station dans le quartier Sud. Triste message envoyé à un quartier déjà coupé de son centre ville.
Cet épisode du Velcom nous démontre encore l’importance des liens et des relations entre l’Île-saint-Denis et Saint-Ouen, notre ville fait partie de Plaine Commune mais cela ne suffit pas : Impôts, Pôle Emploi, Circonscription Académique, Saint-Ouen HLM, nous sommes liés administrativement avec Saint Ouen, les Ilodionysiens (surtout ceux du quartier sud) le savent bien. Lors de la campagne des municipales nous proposions plus de liens et de partenariats (sportifs, culturels) avec Saint Ouen. Ce sujet est encore d’actualité, une municipalité ne doit pas tisser des liens avec d’autres villes uniquement par affinités mais surtout dans l’intérêt de la population.

Le Velcom dans sa configuration actuelle renvoie une mauvaise image de la solidarité et de la notion de territoire au sein de la communauté d’agglomération. Les élus du Parti Socialiste ont donc voté « non » au Velcom pour ces raisons. Pour que Velcom soit à la hauteur et rendent vraiment service aux habitants de Plaine Commune, d’autres stations Velcom doivent voir le jour à la fois dans les villes dans lesquels il est absent (pour qu’il existe un vrai maillage sur le territoire de l’agglomération et permettre un meilleur échange entre les habitants), mais également dans le quartier Sud de l’Île-Saint-Denis et dans les futurs quartiers de la ville. Velcom doit être au « libre-service » de tous.

La loi Hadopi censurée !

Le Conseil Constitutionnel, vient de censurer la loi Hadopi suite à la saisine des députés socialistes
Ce projet de loi avait soulevé une large vague de protestation pour plusieurs raisons: l’inversion de la charge de la preuve d’une part puisque l’internaute impliqué était présumé coupable, et la question plus fondamentale encore et plus large, de savoir si l’accès à Internet était un droit fondamental.
La décision du Conseil est claire: « en Droit français c’est la présomption d’innocence » et « c’est à la justice [et non à une autorité administrative] de prononcer une sanction ».
Enfin, les sages rajoutent qu’ « Internet est une composante de la liberté d’expression et de consommation ».
Après un premier désaveu lors du premier vote à l’Assemblée Nationale c’est une véritable claque qu’a administré le conseil constitutionnel à l’UMP, à Nicolas Sarkozy et à la ministre de la culture, en rappelant que dans un Etat de droit, tout n’est pas possible. 
Quant au Parti socialiste, il organisera après l’été des états généraux de la culture pour mener à bien ce débat et faire des propositions alternatives afin de rassembler internautes et professionnels de la culture.

Lire le communiqué du Parti socialiste

VIDÉO : Hadopi censuré par le conseil constitutionnel

Lire le communiqué du Groupe SRC à l’Assemblée nationale

Télécharger l’argumentaire du Groupe SRC à l’Assemblée nationale

Extrait du texte du Conseil Constitutionnel :

37. Considérant que, selon les requérants, la possibilité  » de bloquer, par des mesures et injonctions, le fonctionnement d’infrastructures de télécommunications… pourrait priver beaucoup d’utilisateurs d’internet du droit de recevoir des informations et des idées  » ; qu’en outre, le caractère excessivement large et incertain de cette disposition pourrait conduire les personnes potentiellement visées par l’article 10 à restreindre, à titre préventif, l’accès à internet ;

Lire le texte intégral du Conseil constitutionnel

93 & sécurité : la lettre de Claude Bartolone à Nicolas Sarkozy

Claude Bartolone, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis et député, vient de publier une lettre ouverte au Président de la République, évoquant les questions de sécurité.
Cette lettre fait suite au discours de Nicolas Sarkozy sur la sécurité, dans lequel il assure que sa priorité est la « reconquête des cages d’escaliers et des caves » alors que depuis 7 ans ce même Nicolas Sarkozy occupe toutes les responsabilités qui permettent d’agir sur la sécurité.
Ce discours est à la fois un aveu d’échec et intervient une nouvelle fois en période électoral. L’UMP et Nicolas Sarkozy nous resservant la même sauce depuis 7 ans.

Le 20 mai, défendons nos services publics !

spublic

Au lendemain du meeting national de Marseille pour les élections européennes, le Parti socialiste organise une grande journée de mobilisation consacrée aux services publics.

Autant sur le plan national que sur le plan européen, la droite a mené une politique idéologique de destruction volontaire des services publics par leur mise en concurrence extrême, et ce au mépris de la justice sociale. Face à cette politique, nous souhaitons réaffirmer notre attachement au Pacte social dans le cadre européen.

L’Europe de demain ne passera que par un renforcement de la cohésion sociale entre les citoyens européens. A ce titre, de nombreuses actions de défense des services publics auront lieu en France ainsi que des conférences de presse des têtes de liste du PS pour les élections européennes.

Tous à la Bellevilloise !

Cette journée se clôturera par une grande réunion publique à Paris en présence d’Harlem Désir, tête de liste de la région Ile-de-France et Laurent Fabius, député de Seine-Maritime. La réunion aura lieu à la Bellevilloise de 19h à 22h sous forme de deux tables rondes avec des intervenants syndicaux et politiques.

La première table ronde animée par Razzy Hammadi, secrétaire national aux services publics, sera axée sur les services publics au niveau national: La Poste, EDF GDF, RFI, Pôle emploi: autant de domaines seront abordés. Lise Kossibale, déléguée nationale aux services publics et à l’Europe animera la deuxième table ronde sur les services publics en Europe. Le débat portera notamment sur les SSIG et la transposition de la directive « Services » (également appelée directive « Bolkestein ») qui doit se faire avant décembre 2009.

Cette réunion publique aura lieu avec la participation de Michel Vauzelle, président de la région PACA etJean-Louis Destans, président du conseil général de l’Eure.

Mobilisez-vous et rejoignez dès maintenant nos réunions publiques, tractages et les événements prévus près de chez vous dans notre rubrique « Tous les événements« .

Suivez l’événement en direct sur Changerleurope.fr

Rejoindre l’événement Facebook

Voir le plan d’accès à la Bellevilloise

Télécharger le tract « Notre bouclier social »

Télécharger l’invitation de la réunion à la Bellevilloise

Retrouvez toute l’actualité de campagne nationale sur http://changerleurope.fr

Consultez et faites connaître vos groupes et vos événements de campagne grâce aux outils dehttp://changerleurope.fr !

Elections Européennes : Meeting des Lilas du 2 avril

Jeudi 2 avril se tenait au Lilas le premier meeting du PS pour les élections Européennes en Présence d’Harlem Désir (tête de liste PS sur la région île de France), Jo Leinen (député européen Allemand du SPD), Philippe Guglielmi (1er Secrétaire de la Fédération PS du 93), Daniel Guiraud (maire des Lilas), Jean-Paul Huchon (Président de la Région IDF) et Claude Bartolone (Pdt du Conseil Général de Seine-Saint-Denis).
Pour vous rendre l’ambiance et la teneur des discours prononcé lors de ce meetng vous trouverez ci-après les interventions de Claude Bartolone (issu de son Blog) et d’Harlem Désir (issu du Blog renovitude).

Plus inquiétant qu’EDVIGE : le STIC

Lors de la présentation du premier rapport de contrôle «global» du STIC (qui clot dix-huit mois de contrôle dans des commissariats et tribunaux), Alex Türk, le président de la CNIL a déclaré que «Le Stic a des conséquences sociales considérables, (…) je m’inquiète davantage du Stic que d’Edvige».

D’après la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) ce fichier répertorie des informations provenant des comptes rendus d’enquêtes effectuées après l’ouverture d’une procédure pénale. Il recense à la fois les personnes mises en cause dans ces procédures et les victimes des infractions concernées. Il facilite la constatation des infractions à la loi pénale, le rassemblement des preuves de ces infractions et la recherche de leurs auteurs. Il permet également d’élaborer des statistiques.Depuis la loi du 15 novembre 2001 pour la sécurité quotidienne, le STIC peut être consulté dans le cadre des enquêtes administratives devant précéder les décisions d’habilitation des personnes en ce qui concerne l’exercice de missions de sécurité et de défense, les autorisations d’accès à des zones protégées en raison de l’activité qui s’y exerce et les autorisations concernant les matériels ou produits présentant un caractère dangereux. Cette possibilité a été étendue par la loi du 18 mars 2003 (instruction des demandes d’acquisition de nationalité française, délivrance et renouvellement des titres relatifs à l’entrée et au séjour des étrangers, nomination et promotion dans les ordres nationaux).

Lors de ses investigations dans le fichier STIC, la CNIL a constaté un taux d’erreurs d’environ 25 % et relevé que le fichier n’est actualisé que pour un cinquième des classements sans suite, un tiers des relaxes et 7% des acquittements..

La sortie du fichier est “aléatoire”, relève la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en reprochant aux juges d’instruction et aux procureurs de ne pas systématiquement transmettre l’information lorsqu’un suspect est mis hors de cause.

Dans l’attente de futures mobilisations vous pouvez lire le rapport de la CNIL rendu le 20 janvier.

Déclaration du groupe socialiste européen sur la situation à Gaza

Voici la version française de la déclaration du groupe PSE sur Gaza, suite aux discussions hier dans le groupe et adoptée par le bureau du PSE et les chefs de délégation.

Le Groupe

1. Exprime sa plus profonde indignation face aux violences dans la bande de Gaza, aux conséquences de l’usage disproportionné de la force par l’armée israélienne et à l’escalade militaire à l’origine de centaines de victimes, pour la plupart civiles, y compris de nombreux enfants. Déplore profondément que des civils et des installations des Nations Unies aient été frappés. Appelle Israël à respecter ses obligations en matière de droit international et de droit humanitaire international et à permettre à la presse internationale de suivre les événements sur le terrain. Appelle le Hamas à cesser les tirs de roquettes et à prendre ses propres responsabilités, en s’engageant dans un processus politique visant à restaurer le dialogue inter-palestinien et à contribuer au processus de négociations en cours.

2. Appelle à un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel. Le cessez-le-feu, qui devra englober le retrait des territoires réoccupés ces derniers jours et une trêve négociée, devra être garanti par un mécanisme établi par la communauté internationale. Ceci devra prévoir le déploiement d’une force multinationale le long des frontières de la bande de Gaza, incluant des pays arabes et musulmans. Invite l’Union Européenne à appuyer tout accord atteint par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

3. Demande avec force aux autorités israéliennes de permettre que les vivres, l’aide médicale d’urgence et le carburant soient délivrés à la bande de Gaza par l’ouverture des points de passage, et la levée du blocus. L’annonce de l’ouverture d’un couloir humanitaire à Rafah est une première étape à mettre en place d’urgence. Appelle les institutions de l’Union Européenne et autres donateurs, à fournir une aide adéquate face aux besoins croissants, en coopération avec les Nations Unies et les ONG, et demande à Israël de ne pas compromettre cet effort humanitaire essentiel. Cette aide devra contribuer à la reprise graduelle de l’économie de base dans la bande de Gaza, et à la restauration de conditions de vie décentes pour les palestiniens, en particulier les jeunes.

4. Considère que la reprise immédiate du “Agreement on Movement and Access” (AMA) et des “Agreed Principles for Rafah Crossing” (APRC) conclus en septembre 2005 par l’Egypte, Israël et l’Autorité palestinienne après le désengagement unilatéral israélien de la bande de Gaza doit être garantie sans restrictions. L’Union Européenne pourrait apporter une contribution essentielle à cette fin, en relançant sa mission de monitoring à Rafah.

5. Réaffirme qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit israélo-palestinien et considère que le temps est venu pour un accord de paix durable et complet sur base des négociations conduites à ce jour par les deux parties. Une conférence internationale promue par le Quartette et avec la participation de tous les acteurs régionaux, sur base du précédent accord conclu entre israéliens et palestiniens, pourrait contribuer à atteindre cet objectif. Considère que des efforts renouvelés pour la réconciliation inter-palestinienne sont une étape essentielle.

6. Insiste à nouveau sur la fait que tout rehaussement des relations politiques entre l’Union Européenne et Israël doit être strictement conditionné par le respect du droit humanitaire international, par un réel engagement en faveur d’un établissement complet de la paix, par la fin de la crise humanitaire à Gaza et dans les territoires palestiniens occupés, et par le respect d’une mise en place complète de l’accord d’association intérimaire EC – PLO. Aussi longtemps que la situation demeure aussi critique, le Groupe Socialiste maintiendra sa position négative concernant le vote par le Parlement Européen de l’avis conforme sur une participation accrue d’Israël aux programmes CE.

7. Est préoccupé par les sérieuses conséquences de la résurgence du conflit dans la vie quotidienne des citoyens de la région et sur les espoirs d’une paix durable dans l’ensemble du Moyen Orient. Souligne le risque de mettre à mal la compréhension mutuelle et le dialogue entre toutes les communautés en Europe.

8. Appelle urgemment à un rôle politique renforcé et uni de l’union Européenne comme ce fut le cas lors de la crise du Liban en 2006 et lors de la récente crise entre la Géorgie et la Russie. Dans le cadre de son action, l’UE doit saisir l’occasion de coopérer avec la nouvelle administration des Etats-Unis afin de mettre un terme au conflit grâce à un accord basé sur la solution de deux Etats, donnant aux israéliens et aux palestiniens la possibilité de vivre côte à côte en paix et en sécurité. Ceci contribuera grandement à l’objectif d’une nouvelle et pacifique structure régionale de sécurité au Moyen Orient.

9. Invite activement ses Membres à promouvoir une campagne politique adressée à l’opinion publique européenne, en coopération avec les partis socialistes européens et les autres mouvements progressistes et ONG, basée sur un vigoureux appel pour la paix au Moyen Orient.