Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)
Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)

Régionales 2010 : Un encouragement et des exigences !

Régionales 2010: Un encouragement et des exigences !

Pour une Gauche de Reconquêtes !

Les élections régionales des 14 et 21 mars 2010 ont donné une large majorité aux listes de gauche en France, les conseils régionaux vont ainsi continuer à être dirigés par des alliances entre socialistes, communistes et écologistes.

En Île-de-France, le bilan des 12 années sous la présidence de Jean-Paul Huchon  a été reconnu au cours de cette campagne et les nouveaux élus se sont engagés sur un programme ambitieux dans les domaines du transport, du logement, de la formation et de l’emploi.

Sur L’Île-Saint-Denis, deux chiffres importants:

80,2 % des votants se sont exprimés en faveur de  la liste d’Union de la Gauche menée par Jean-Paul HUCHON soutenue par le Parti Socialiste, Europe Écologie et le Front de Gauche. Il s’agit du meilleur score du département pour la liste, un score historique pour la Gauche dans notre ville. Une fois encore, les électeurs ilodyonisiens ont montré très majoritairement leur attachement aux forces politiques de progrès et encouragé l’unité. Il convient donc que tous en tiennent compte dans les mois et années à venir.

39 % de participation

Malgré une légère progression entre les deux tours, le très faible taux de participation sur L’Île-Saint-Denis, et plus largement en Seine-Saint-Denis (40%) est inquiétant. Tout comme est inquiétant, l’enracinement en France d’un vote d’extrême-droite, qui a permis au FN de se maintenir dans une dizaine de régions.
Cette abstention nous oblige à continuer à militer auprès de tous pour expliquer l’importance du bulletin de vote et de toujours rappeler que la démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

La crise économique et sociale frappe nos quartiers plus durement qu’ailleurs, le chômage et la précarité augmentent, les inégalités se renforcent, l’accès au logement est rendu de plus en plus difficile, … Il faut de plus en plus lutter contre la résignation ambiante et construire de nouvelles solidarités.

Pour les socialistes de L’Île-Saint-Denis, ces résultats locaux et nationaux nous ordonne une responsabilité et des devoirs: devoir d’unité, de combativité et de créativité.

Engagez-vous !

Pourquoi rejoindre le PS? Parce que les socialistes ont besoin de chacun et chacune d’entre vous pour débattre, préparer notre projet, se mobiliser pour les valeurs de la gauche.

Pourquoi maintenant? Parce qu’après les régionales, le PS, première force d’alternance du pays, a la responsabilité de préparer l’avenir. Il faut ensemble créer les conditions d’une alternative au pouvoir sarkozyste et à son programme néo-libéral. 2012 approche !
Adhérez au PS

A L’Île-Saint-Denis comme partout ailleurs, c’est aujourd’hui que l’avenir s’invente !

Pour Visualiser les résultats sur l’Île-Saint-Denis, cliquez :

Non remplacement des enseignants : Question au gouvernement de Bruno Le Roux

Lors de la séance du 10 février de questions au gouvernement à l’assemblée Nationale, Bruno Le Roux, député de la 1ère circonscription du 93 (Île-St-Denis, Epinay, St Ouen, La Plaine St Denis), a interpellé le Ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel, sur le non remplacement des enseignants, sujet, hélas, largement d’actualité en france et surtout dans les villes de sa circonscription. Pour exemple sur l’Île-Saint-Denis : des enfants de CM2 ont cours 3 jours par semaine depuis la rentrée de janvier : le remplacement de leur enseignante partie en congé Maternité (prévue de longue date) ne se fait qu’a 80%. Autre exemple les enfants (et parents) d’un CP entament leur troisième semaine sans enseignante. Un scandale lorsque que l’on sait que l’instruction en France est obligatoire, le gouvernement continue a fouler au pied les symboles de la république.

Christophe Rosé – Conseiller Municipal, Secrétaire de section

Voici la question puis la réponse du ministre.


Bruno Le Roux question au gouvernement éducation nationale
envoyé par lerouxbruno. – L’info video en direct.


Bruno Le Roux crise scolaire Luc Chatel 10 fevrier 2010
envoyé par lerouxbruno. – L’actualité du moment en vidéo.

Solidarité avec Haïti: où envoyer vos dons?

Suite au séisme qui a dévasté Haïti, les collectivités locales socialistes se sont mobilisées et ont d’ores et déjà débloqué des fonds pour venir en aide aux populations sur place.

Tant au niveau de l’Île-Saint-Denis qu’au niveau national le PS, solidaire,  se mobilise pour venir en aide à la population d’Haïti.

Beaucoup d’entre vous nous ont demandé, notamment via la coopol, comment ils pouvaient faire un geste pour eux aussi contribuer à l’effort de solidarité. Le PS vous donne donc les coordonnées des associations où vous pouvez envoyer vos dons:

Solidar le réseau européen d’ONG et d’association, a mis en place un Fonds de soutien d’urgence pour Haïti.
>> Vous pouvez leur envoyer un don en utilisant ces coordonnées
Compte: SOLIDAR HAITI
Banque: KBC Arenberg Horta – Branch 3728
IBAN: BE53 7310 0861 1753
BIC: KREDBEBB

Médecins du Monde organise une mission d’urgence pour faire partir 40 tonnes de matériel logistique et d’équipements médicaux.
>> Vous pouvez leur faire un don directement sur leur site en cliquant ici.

Médecins sans frontières a déjà apporté des soins à 300 ou 350 personnes blessées lors du tremblement de terre.
>> Vous pouvez leur faire un don directement sur leur site en cliquant ici.

L’Association internationale des maires francophones a déjà débloqué 50.000 euros en solidarité avec Haïti.
>> Pour apporter votre soutien, vous pouvez faire vos dons sur le Fonds d’urgence de l’AIMF en utilisant les coordonnées suivantes:
AIMF
Société  Générale Paris
Compte n° 30003 03020 00050705418 64
IBAN : FR76 3000 3030 2000 0507 0541 864
SWIFT : SOGEFRPP

La Croix rouge va envoyer un avion vendredi à 20 heures, pour Port-au-Prince. A son bord, du matériel pour assurer l’aide de première urgence. 14 volontaires dont 9 équipiers de réponse aux urgences (ERU) spécialisés en eau, logistique et santé, se tiennent prêts à partir également.
>> Pour leur faire un don directement sur leur site cliquez ici pour les particuliers et là pour les entreprises

Le Secours populaire se mobilise également pour venir en aide aux sinistrés.
>> Vous pouvez leur faire un don en cliquant ici.

Un numéro d’urgence a été mis en place pour les familles : 01.45.50.34.60

Meilleurs vœux pour 2010

Le Parti Socialiste de l’Île-Saint-Denis, ses adhérents, ses élus : Christophe Rosé, Sophie Mariotte – Conseillers Municipaux, Mathieu Hanotin – Conseiller Général et Bruno Le Roux – député, vous adressent leurs meilleurs vœux pour l‘année 2010. que cette dernière nous apporte santé, toutes sortes de joies, de bonheur, de moments de détente, d’avancées de toutes sortes et notamment politique.

Pour cette nouvelle année, nous, socialistes, formulons le vœu d’une société qui prend soin de chacun, où chacun prend soin des autres, et où ensemble nous prenons soin de l’avenir.

voeu10blasonisdb

Réunion Publique de Bruno Le Roux le 10/12/09

Bruno Le Roux, député de la 1ère circonscription de Seine-Saint-Denis (L’Ile-Saint-Denis, Epinay, St Ouen, La Plaine St-Denis) tiendra son compte rendu de mandat :
à l’Ile-Saint-Denis : le jeudi 10 décembre à 19h30 à la salle Joliot Curie, 14 rue Arnold Géraux

à Saint Ouen (également pour les habitants du quartier Sud de l’Ile-Saint-Denis) : le mercredi 16 décembre à 19h30, Salle Barbara, 5 rue des écoles (derrière la mairie).

Venez débattre avec nous.

Réunion Bruno Le Roux 10/12/2009

Réunion Bruno Le Roux 10/12/2009

Interview de Bruno Le Roux à Marianne

Interview de Bruno Le Roux, Député de l’Ile-Saint-Denis (93), au Journal Marianne sur les questions de sécurité : « L’esbroufe a pris le pas sur les réformes »

Spécialiste des politiques de sécurité, Bruno Le Roux s’insurge contre la dictature du chiffre qui règne Place Beauvau, et suggère de renforcer la police de proximité.

En marge des querelles de clochers entre Vincent Peillon et Ségolène Royal, certains continuent d’œuvrer au PS. Bruno Le Roux, député de Seine-Saint-Denis fait partie de ceux là. Spécialiste de la sécurité depuis 2001, il s’insurge contre la politique menée dans ce domaine par Nicolas Sarkozy et avance ses contre-propositions…

1) Quel bilan faites-vous de la politique sécuritaire du gouvernement ? Estimez-vous qu’il y a une rupture dans l’exercice du pouvoir place Beauvau, entre Michelle Alliot-Marie et Brice Hortefeux ?

Il n’y a pas véritablement de rupture car ils sont tous deux prisonniers du système mis en place par Nicolas Sarkozy. Depuis 2002, il y a eu une surenchère en termes de communication visant à remettre en question ce qui avait été pratiqué par le passé, notamment la police de proximité.

Derrière tout cela, l’esbroufe a pris le pas sur les réformes, la déclaration sur l’action. Nicolas Sarkozy tient ce créneau depuis maintenant sept ans : il suffit d’afficher une volonté pour être crédité. À un moment où les Français se posaient beaucoup de questions sur la capacité des politiques, il en a fait un principe fondamental de son action. Il ne se soucie guère des résultats, mais est dans l’affirmation permanente.

2) Michelle Alliot-Marie semblait pourtant plus discrète au niveau de sa stratégie de communication à l’Intérieur.

Michelle Alliot-Marie était tout autant prisonnière de la parole sarkozyste, mais avec une méthode différente. Elle s’est montrée très professionnelle et a essayé de prendre à bras le corps les problèmes, comme elle le fait encore aujourd’hui au Ministère de la Justice. Elle n’était donc pas dans la même logique de communication que Nicolas Sarkozy, à savoir la réaction, voire la surréaction, aux faits divers. Brice Hortefeux, par amitié et par mimétisme, est dans la même lignée que le Président, cela doit donc beaucoup moins le gêner.

Depuis deux ans, j’observe avec attention les réactions aux faits divers, et il m’a semblé que, derrière les déclarations de Michelle Alliot-Marie, il y a toujours eu la volonté d’une prise de recul et de réflexion. Mais à la lecture des échos de presse qui suivaient quelques jours après, j’apprenais immanquablement qu’elle était critiquée par le Président pour son manque de réactivité. Comme si, sur ces questions de sécurité, seul l’activisme valait bon de bonne conduite.

On finit par oublier le fait essentiel, à savoir la gestion d’une organisation qui a besoin de s’extraire des débats politiques pour bien fonctionner. Si seulement l’amour de Nicolas Sarkozy pour la sécurité l’avait conduit à donner plus de moyens à cette administration, on aurait pu s’en féliciter. Mais ce ne fut pas le cas, les seuls à droite qui ont réclamé plus de moyens sont Dominique de Villepin et Michelle Alliot-Marie.

Aujourd’hui, même les professionnels de la police qui ont pu être bluffés par le style Sarkozy en 2002 désespèrent, parce qu’ils ont l’impression qu’on se sert un peu d’eux.

Pour lire la suite de l’interview

Succès de la Votation Citoyenne sur la Poste

Logoposte
Tant au niveau national, où près de 2.200.000 votes ont étés enregistrés, que sur l’Île-Saint Denis, la mobilisation des citoyens a été massive.
Sur l’île-Saint-Denis les organisations de gauche ont, ensemble, tenu les urnes et récolté 1.100 votes (soit 20% de la population de plus de 18 ans).

Ce succès citoyen doit aboutir au référendum sur l’avenir de la Poste que nous demandons. Le gouvernement et le président de la République n’ont pas le droit de privatiser la Poste contre la volonté des citoyens.

Voici les résultats urnes par urnes sur l’Île-Saint-Denis :
Resultats

Sauvons notre Poste

Dans toute la France et

Sur l’île-Saint-Denis,

Samedi 3 octobre 2009,

participez à la votation

pour sauver la Poste!


Pourquoi se mobiliser ?

Le statut de La Poste

Le changement de statut de « La Poste » d’établissement public en société anonyme par actions est clairement demandé depuis un an par ses dirigeants et a été repris par le rapport Ailleret, puis par le président de la République qui veulent profiter de la mise en concurrence totale décidée par les Institutions européennes pour le 1er janvier 2011 pour imposer la réforme.

Les hésitations du gouvernement quant à la date du débat parlementaire sont significatives des larges oppositions qu’a suscitées son projet dans la société française, de la part des populations, des élus locaux, des usagers, des personnels et des organisations syndicales. C’est un encouragement à exiger le rejet du changement de statut et de la privatisation qu’il prépare. D’autant que d’autres solutions existent.

Les promoteurs de la réforme mettent en avant trois raisons complémentaires, que l’on peut ainsi résumer :

  • disposer des moyens d’affronter la libéralisation totale du marché du courrier en 2011 et respecter les règles européennes,
  • avoir les moyens de lever 2 à 3 milliards d’Euros pour financer la croissance sans solliciter les finances publiques,
  • disposer des moyens de nouer des alliances stratégiques et de pouvoir profiter des opportunités de croissance externe, afin de ne pas « sortir du groupe des grands européens » et de rester « une des postes qui structurent le marché européen ».

Aucun de ces arguments ne résiste à un examen rigoureux de la situation et des enjeux.

 Lire la suite du texte

Signer la pétition

Résultats des Elections Européennes du 7 juin 2009

En regrettant la bien trop forte abstention dans notre ville (67,35% soit plus de 2 inscrits sur 3), nous tenons néanmoins à remercier les plus de 18% d’Ilodionysiens qui, le dimanche 7 juin, ont voté pour la liste présentée par le Parti Socialiste aux élections européennes. Malgré les 28 listes en présence (qui n’ont a pas aidé à lutter contre l’abstention), notre liste arrive en seconde position sur la ville et en tête sur 3 bureaux de vote sur 4 (Bellil, Lurçat et Langevin). Vous trouverez les résultats détaillées plus bas.

Les résultats locaux et nationaux continuent à nous faire penser comme l’an passé que l’unité de l’ensemble de la gauche est impérative à l’Ile-Saint-Denis comme en France pour battre Sarkozy et sa politique libérale ! »
resulteuropb0609

Meeting départemental avec Benoît Hamon, vendredi 5 juin à 18h30

La campagne des Elections européennes se terminera par un meeting avec Benoit Hamon, candidat sur la liste PS Ile-de-france, auquel seront présents nos élus PS (Mathieu Hanotin, Vice-Pdt du Conseil général du 93 et Bruno Le Roux, député de la première circonscription du 93).

Ce meeting se tiendra à la Salle de la Légion d’Honneur, 6 place de la Légion d’Honneur à Saint-Denis à partir de 18h30.

Nous vous attendons nombreux à ce qui sera le dernier rendez-vous des socialistes Ilodyonisiens à la campagne des européennes.


Agrandir le plan