Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)
Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)

Réforme des rythmes éducatifs : une démarche partenariale pour la réussite de tous les enfants

La réforme des rythmes éducatifs proposée par le Ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon constitue une étape supplémentaire de l’action du gouvernement en faveur de la jeunesse et de l’école de la République, dont la pierre angulaire sera la loi sur la refondation de l’école, présentée ce 23 janvier en Conseil des ministres.
Le Parti socialiste y apporte tout son soutien.

Elle répond à un engagement fort du Président de la République lors de la campagne présidentielle de revenir sur la réforme Darcos de 2008, unanimement dénoncée par la communauté éducative comme contraire aux intérêts de l’enfant.

Elle a fait l’objet d’une concertation de plusieurs mois avec l’ensemble des acteurs. Au terme de ce dialogue, c’est une proposition équilibrée qui est aujourd’hui mise en œuvre.

En effet, cette réforme favorisera la réussite de tous les élèves notamment par une organisation du temps scolaire, quotidien et hebdomadaire, plus favorable au développement de l’enfant et qui permettra une meilleure prise en charge des élèves les plus en difficulté.

Nous nous félicitons également du choix de la souplesse quant aux modalités de mise en œuvre avec l’élaboration au niveau local des projets éducatifs territoriaux, dans un cadre partenarial. Nous appelons tous les acteurs à y prendre pleinement leur part, dans un esprit constructif.

 

Emeric Brehier, Secrétaire national à l’Education
Yannick Trigance, Secrétaire national adjoint à l’Education

Non remplacement des enseignants : Question au gouvernement de Bruno Le Roux

Lors de la séance du 10 février de questions au gouvernement à l’assemblée Nationale, Bruno Le Roux, député de la 1ère circonscription du 93 (Île-St-Denis, Epinay, St Ouen, La Plaine St Denis), a interpellé le Ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel, sur le non remplacement des enseignants, sujet, hélas, largement d’actualité en france et surtout dans les villes de sa circonscription. Pour exemple sur l’Île-Saint-Denis : des enfants de CM2 ont cours 3 jours par semaine depuis la rentrée de janvier : le remplacement de leur enseignante partie en congé Maternité (prévue de longue date) ne se fait qu’a 80%. Autre exemple les enfants (et parents) d’un CP entament leur troisième semaine sans enseignante. Un scandale lorsque que l’on sait que l’instruction en France est obligatoire, le gouvernement continue a fouler au pied les symboles de la république.

Christophe Rosé – Conseiller Municipal, Secrétaire de section

Voici la question puis la réponse du ministre.


Bruno Le Roux question au gouvernement éducation nationale
envoyé par lerouxbruno. – L’info video en direct.


Bruno Le Roux crise scolaire Luc Chatel 10 fevrier 2010
envoyé par lerouxbruno. – L’actualité du moment en vidéo.