Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)
Section PS de l'Île-Saint-Denis (93)

Régionales 2010 : Un encouragement et des exigences !

Régionales 2010: Un encouragement et des exigences !

Pour une Gauche de Reconquêtes !

Les élections régionales des 14 et 21 mars 2010 ont donné une large majorité aux listes de gauche en France, les conseils régionaux vont ainsi continuer à être dirigés par des alliances entre socialistes, communistes et écologistes.

En Île-de-France, le bilan des 12 années sous la présidence de Jean-Paul Huchon  a été reconnu au cours de cette campagne et les nouveaux élus se sont engagés sur un programme ambitieux dans les domaines du transport, du logement, de la formation et de l’emploi.

Sur L’Île-Saint-Denis, deux chiffres importants:

80,2 % des votants se sont exprimés en faveur de  la liste d’Union de la Gauche menée par Jean-Paul HUCHON soutenue par le Parti Socialiste, Europe Écologie et le Front de Gauche. Il s’agit du meilleur score du département pour la liste, un score historique pour la Gauche dans notre ville. Une fois encore, les électeurs ilodyonisiens ont montré très majoritairement leur attachement aux forces politiques de progrès et encouragé l’unité. Il convient donc que tous en tiennent compte dans les mois et années à venir.

39 % de participation

Malgré une légère progression entre les deux tours, le très faible taux de participation sur L’Île-Saint-Denis, et plus largement en Seine-Saint-Denis (40%) est inquiétant. Tout comme est inquiétant, l’enracinement en France d’un vote d’extrême-droite, qui a permis au FN de se maintenir dans une dizaine de régions.
Cette abstention nous oblige à continuer à militer auprès de tous pour expliquer l’importance du bulletin de vote et de toujours rappeler que la démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

La crise économique et sociale frappe nos quartiers plus durement qu’ailleurs, le chômage et la précarité augmentent, les inégalités se renforcent, l’accès au logement est rendu de plus en plus difficile, … Il faut de plus en plus lutter contre la résignation ambiante et construire de nouvelles solidarités.

Pour les socialistes de L’Île-Saint-Denis, ces résultats locaux et nationaux nous ordonne une responsabilité et des devoirs: devoir d’unité, de combativité et de créativité.

Engagez-vous !

Pourquoi rejoindre le PS? Parce que les socialistes ont besoin de chacun et chacune d’entre vous pour débattre, préparer notre projet, se mobiliser pour les valeurs de la gauche.

Pourquoi maintenant? Parce qu’après les régionales, le PS, première force d’alternance du pays, a la responsabilité de préparer l’avenir. Il faut ensemble créer les conditions d’une alternative au pouvoir sarkozyste et à son programme néo-libéral. 2012 approche !
Adhérez au PS

A L’Île-Saint-Denis comme partout ailleurs, c’est aujourd’hui que l’avenir s’invente !

Pour Visualiser les résultats sur l’Île-Saint-Denis, cliquez :

LE GOUVERNEMENT SARKOZY-FILLON PRÉPARE UN TSUNAMI SOCIAL APRÈS LES RÉGIONALES

Aujourd’hui, sur tous les sujets sociaux, le gouvernement n’a qu’un mot à la bouche : concertation. Mais c’est la concertation jusqu’aux élections, le coup de bambou après.

Qui va payer le prix de la crise ? VOUS

Nicolas Sarkozy s’est engagé à ne pas remettre en cause les milliards de cadeaux fi scaux accordés aux plus riches et aux entreprises.

Retraites : travailler plus longtemps pour gagner moins

Le gouvernement a choisi : il refuse de faire contribuer davantage les revenus du capital ou les entreprises, et exige que l’on travaille plus longtemps. Mais reculer l’âge de départ à la retraite alors que le chômage des seniors reste massif aboutit à diminuer le montant des retraites.

Fiscalité : toujours moins de pouvoir d’achat pour les Français

La nouvelle version de la taxe verte/taxe carbone sera présentée après les régionales et on entend reparler de la TVA sociale qui n’a jamais été vraiment abandonnée par l’UMP !

Services publics : l’étranglement programmé

Suppression de la taxe professionnelle : moins de ressources pour l’éducation, l’aide sociale, les

transports, moins pour soutenir l’emploi ou aider les associations.

Suppressions de postes dans la fonction publique : moins d’enseignants dans les établissements

scolaires, moins de policiers et de gendarmes, moins de juges, moins de soignants dans les hôpitaux.

Pouvoir d’achat et emploi : l’austérité

Le gouvernement refuse d’agir pour aider les 600 000 chômeurs qui vont se retrouver en fin de droits en 2010. Et toujours rien pour aider les 4 millions de chômeurs.

Au 1er janvier 2010 : refus du gouvernement d’augmenter le SMIC au-delà du minimum légal et le forfait hospitalier est passé de 16 à 18 euros. Les mutuelles de santé vont augmenter de 5% en moyenne.

Le printemps de l’UMP, c’est l’austérité, la casse des services publics, la remise en cause de nos droits et de nouvelles taxes injustes. Avec le PS, s’opposer au gouvernement, c’est aussi refuser de payer la facture.

Face à une politique inefficace et injuste, nous devons dire STOP à l’UMP et au gouvernement dès maintenant ! Avec vous, le PS veut que le printemps 2010 soit le début du changement et le retour de l’espoir.


Téléchargez ce texte en version tract au format pdf

La culture en danger : signons la pétition!

L’art et la culture sont au coeur de la vie sociale de notre pays, de son équilibre démocratique, de son identité et de son rayonnement. Aujourd’hui, en Seine-Saint-Denis comme partout ailleurs, la culture est menacée par la remise en cause des principes et des moyens de l’intervention publique en faveur de la création artistique et de l’action culturelle.
Ces renoncements sont ceux du gouvernement, ce ne sont pas les nôtres.

Les transferts de charges non compensés, la réforme fiscale puis la réforme des collectivités territoriales organisent le calendrier de l’étranglement et de l’incapacité des collectivités à intervenir dans ce domaine essentiel à l’émancipation et au bien vivre ensemble.

Nous, citoyens, artistes, acteurs culturels, élus territoriaux, refusons la remise en cause profonde de la poli tique culturelle française aujourd’hui menacée par les réformes en cours. Nous n’acceptons pas que la mise en faillite organisée d’un système public de référence ampute à court et à moyen terme l’ensemble des territoires de la qualité de leur maillage artistique et culturel.

Ici, de Seine-Saint-Denis, nous lançons cet appel national et refusons l’abandon de 50 années de décentralisation culturelle qu’organise aujourd’hui le gouvernement sous couvert de modernisation des politiques territoriales.

Pour lire et signer l’appel c’est ici: http://www. seine-saint-denis.fr/cultureendanger.html

1ères Rencontres des acteurs de l’éducation en Seine-St-Denis

Mathieu Hanotin, Conseiller Général de l’Île-Saint-Denis et Vice-Président du Conseil Général de seine-Saint-Denis chargé de l’éducation et Claude Bartolone, Président du Conseil général, organisent les 1ères rencontres des Acteurs de l’Education en Seine-Saint-Denis.

Le Samedi 28 novembre 2009
à partir de 9h30
à L’Usine à Saint-Denis

Au programme :
Le Matin : Table Ronde : « Regards croisés sur le climat scolaire » : Dans quelle mesure le service public d’éducation peut-il promouvoir un cadre éducatif serein qui permette la réussite de tous ?
L’après-midi : Ateliers : « Lutter contre l’échec scolaire », « L’excellence pour tous contre l’élitisme scolaire », « Les TICE : un nouveau rapport au savoir », « Pousser les murs de l’Ecole ? »

Lire le programme Complet de la Journée
Invitation imprimable PDF